Prendre soin… de nous

Il est bien difficile et courageux de travailler en médiation animale actuellement. Les confinements successifs, les précautions sanitaires, la météo capricieuse, voir carrément catastrophique pour certains: il faut vraiment serrer les dents pour tenir le coup.

Mais l’imagination n’a pas fait pas défaut à notre secteur! On a vu fleurir des ventes de calendriers, de cookies, des appels à l’aide plein d’humour, et dans beaucoup d’endroits, les bénévoles étaient là pour nous soutenir. Et bien sûr nos animaux, qui, en nous demandant de continuer à prendre soin d’eux, nous ont obligés à nous ancrer dans le quotidien sans sombrer.

Heureusement, beaucoup de mes collègues me disent recevoir des demandes en nombre croissant. Une soif de nature, de contacts réels, de temps pour soi, de plaisir, touche beaucoup de personnes fragilisées par la crise sanitaire et l’isolement social. Oui, notre métier est utile, nous le savons, et c’est ce qui nous fait tenir aussi! Le temps de la reconnaissance est tout proche, déjà un travail se fait en coulisses dans les sphères politiques…

Beaucoup d’émotions donc dans ces moments, de questionnements, d’espoirs, de lassitude  parfois aussi. Et si c’était le moment de penser à nous, les thérapeutes, les médiatrices et médiateurs? De prendre soin de nos envies, de nos ressentis, de nos émotions et de nos rêves? S’offrir une séance ou deux de supervision, pour faire le point et se remettre en projet. Prendre quelques séances de coaching, pour développer de nouvelles compétences, pour améliorer nos pratiques, nos lieux de travail, encore et toujours. Oui, c’est un luxe, par les temps qui courent. Mais comment bien prendre soin des autres si nous ne prenons pas soin du thérapeute en nous?

Convaincu.es? Contactez-nous. Nous prendrons soin de vous 🙂

Bonne rentrée/reprise/continuation à toutes et tous!

Anne-Dominique